Projet Carheil-Moisie

Dans le cadre de l’Opération bleu-vert 2010-2011, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs a mandaté l’OBV Duplessis pour décrire la problématique des cyanobactéries sur son territoire. Le seul cas de proliférations excessives de cyanobactéries reporté dans cette région est celui du réseau de lacs Daviault-Sans Nom-Carheil, près de Fermont, dans le bassin versant de la rivière Moisie. Cette problématique est décrite dans le Portrait diagnostique de la problématique des cyanobactéries – Bassin versant du lac Carheil.

La rédaction de cette étude a permis de constater le peu de données existantes relatives au réseau de lacs touchés. C’est pourquoi l’OBV Duplessis a organisé le Forum de concertation Carheil-Moisie le 28 avril 2011 à Sept-Îles. L’objectif de ce forum était à la fois d’informer les acteurs du bassin versant de la rivière Moisie sur la problématique des cyanobactéries au réseau de lacs Daviault-Sans Nom-Carheil, et de nouer des partenariats afin de réaliser le projet de recherche Carheil-Moisie qui en découle.

Affiche du forum de concertation Carheil-Moisie

Affiche du forum de concertation Carheil-Moisie

Présentation lors du forum de concertation Carheil-Moisie

Présentation lors du forum de concertation Carheil-Moisie

Présentation des conférenciers : 

Le projet Carheil-Moisie est un projet initié par l’OBV Duplessis afin de pallier les lacunes de la connaissance de la problématique des cyanobactéries au réseau de lacs Daviault-Sans Nom-Carheil et ce, avec l’appui des acteurs du milieu.

À l’été 2011, l’OBV Duplessis a réalisé les travaux de terrain du volet I du Projet de recherche Carheil-Moisie, concentrés sur les aspects hydrodynamiques et physico-chimiques.

Volet I - Rapport d'activités

Version initiale

Volet I - Rapport d'activités

Version allégée

 

 

 

 

 

Par manque de financement, le volet II n’a pu voir le jour.

Toutefois, en 2014, l’OBV Duplessis s’est associé avec l’Université de Laval et plus précisément Monsieur Reinhard Pienitz, professeur titulaire à l’université Laval et membre du Centre d’études nordiques (CEN) afin de diriger en collaboration un projet de Maîtrise sur 2014-2016. Ce projet porte sur la détermination de l’évolution de l’état trophique du réseau de lacs Daviault-Sans Nom-Carheil depuis l’édification de la ville de Fermont par une approche paléolimnologique, en particulier l’étude d’exosquelettes de diatomées microscopiques s’étant accumulés dans les sédiments des trois lacs.

Avancement des travaux de la maîtrise

Avancement des travaux de la maîtrise