Réseau de Surveillance Volontaire des Lacs (RSVL)

En bref

Années d’exécution
2019, 2020, 2021, 2022
Type de projet
Acquisition de connaissances
Territoire ciblé
MRC de Sept-Rivières
Statut du projet
Récurrent

Liens avec le Plan directeur de l’eau

Enjeux abordés
Qualité
Problématiques abordées
La mauvaise qualité de l'eau

Contexte

Le Ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs (MELCCFP) a mis en place et coordonne le Réseau de Surveillance Volontaire des Lacs (RSVL). Le RSVL implique les riverains de lacs et les organismes afin de mieux connaître et de mieux comprendre leur lac pour participer activement à sa protection.

Le RSVL est basé sur un partenariat entre le MELCCFP et un organisme ou une association de riverains. L’équipe du RSVL au Ministère coordonne et encadre le Réseau, et interprète les données et communique les résultats. L’association de riverains ou l’organisme participant effectue des mesures et des observations sur le terrain en suivant les protocoles qui lui sont fournis et prélève les échantillons d’eau

En 2019, l’OBV Duplessis a inscrit le lac Labrie (lac bordé par de nombreuses habitations situé dans la MRC de Sept-Rivières) au RSVL et participe depuis annuellement au suivi de qualité de l’eau de ce lac.

Objectifs

Le RSVL poursuit quatre objectifs :

  • Acquérir des données afin d’établir le niveau trophique d’un grand nombre de lacs et suivre leur évolution dans le temps;
  • Dépister les lacs montrant des signes d’eutrophisation (vieillissement prématuré) et de dégradation;
  • Éduquer, sensibiliser, soutenir et informer les associations de riverains et les autres participants;
  • Dresser un tableau général de la situation des lacs de villégiature au Québec.

Activités

Le suivi de la qualité de l’eau du lac Labrie par l’OBV Duplessis est effectué de juin à octobre, annuellement depuis 2019, dans la zone la plus profonde du lac et consiste en :

  • la mesure de la transparence de l’eau aux 2 semaines ;
  • l’échantillonnage de l’eau pour mesurer en laboratoire le phosphore, le carbone organique dissous et la chlorophylle a, à raison de trois prélèvements par été, soit en juin, juillet et août. Toutes les analyses d’eau sont effectuées par le laboratoire du Ministère, à savoir le Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec (CEAEQ).

Le schéma ci-dessous présente le protocole de mesure de transparence :

Transparence RSVL - Résumé du protocole

Pour plus d’information sur le réseau, consultez la page du RSVL ici.

Résultats

Les résultats de 3 années de suivi (2019, 2020, 2021) de l’OBV Duplessis sont accessibles sur la page du MELCCFP .

Voici les principaux résultats en matière de transparence de l’eau et de concentration en nutriments du lac Labrie :

(MELCCFP, 2022)

(MELCCFP, 2022)

(MELCCFP, 2022)

(MELCCFP, 2022)

Globalement, les mesures de transparence démontrent une eau très trouble. Les concentrations moyennes de phosphore total trace mesurées indiquent que l’eau est légèrement enrichie par cet élément nutritif. Les concentrations moyennes de chlorophylle a révèlent un milieu dont la biomasse d’algues microscopiques en suspension est relativement élevée. Enfin, les concentrations moyennes de carbone organique dissous indiquent que l’eau est très colorée.

D’après les résultats obtenus, le Lac Labrie présente certains signes d’eutrophisation. Afin de ralentir ce processus, le MELCCFP recommande l’adoption de mesures pour limiter les apports de matières nutritives issues des activités humaines. Cela pourrait éviter une plus grande dégradation du lac et une perte supplémentaire d’usages.