Revégétalisation du talus de la rivière du Poste

En bref

Années d’exécution
2021, 2020
Type de projet
Aménagement
Territoire ciblé
Sept-Rivières
Statut du projet
Terminé

Liens avec le Plan directeur de l’eau

Enjeux abordés
Qualité, Sécurité, Écosystèmes
Problématiques abordées
L'érosion des berges, L'altération ou la perte d'habitats fauniques, La mauvaise qualité de l'eau

Contexte

La rivière du Poste s’écoule à travers l’une des zones les plus sollicitées de la municipalité de Sept-Îles. Ses abords subissent une forte pression anthropique, par la présence de ponts, de maisons, de stationnements et autres installations. Placées trop proches de la rivière, ces infrastructures ont un impact négatif sur la bande riveraine qui est réduite ou même éliminée. Les berges sont moins résistantes à l’érosion, ce qui entraîne une perte de stabilité. Ce phénomène est d’autant plus inquiétant que les berges de la rivière du Poste sont très abruptes et composées de sol meuble plus propice au glissement du terrain. La rivière du Poste termine son parcours dans la Baie de Sept-Îles, écosystème à haute valeur écologique et utilisé par de nombreuses espèces ichtyennes.

En 2019, une superficie d’environ 2 000 m² de talus partiellement dénudé a été constatée. Cette portion de talus était sujette à l’érosion par le manque de strate arbustive. En outre, le terrain en haut de talus est un milieu de travail, soit les travaux publics de la Ville de Sept-Îles. À cet endroit, le passage de véhicules lourds est fréquent et de grandes quantités de matériaux sont entreposés, causant du stress supplémentaires sur cette portion du talus déjà en mauvais état.

En 2020, une forte pluie a entraîné un décrochage important du talus. L’OBV Duplessis a alors proposé un projet de revégétalisation des berges endommagées.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

La pente abrupte du talus est recouverte presque exclusivement de végétaux herbacés © OBV Duplessis

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Des portions du talus présentent du sol à nu © OBV Duplessis

20210616_113738

Les eaux de ruissellement entraînent les sédiments dans leur descente vers le cours d'eau, ensevelissant au passage les végétaux en pleine croissance © OBV Duplessis

previous arrow
next arrow

Objectifs

L’objectif du projet est d’améliorer le drainage sur le site et de revégétaliser la surface du talus pour freiner rapidement l’érosion et le transport de sédiments vers la rivière Du Poste pour en améliorer la qualité de l’eau et des habitats dulcicoles. À long terme, les végétaux arbustifs et la réduction des activités près de la crête du talus contribueront à stabiliser la pente.

Activités

Revégétalisations du talus

Pour protéger le cours d’eau durant les travaux, une barrière de sédiments a d’abord été mise en place au bas de la pente pour capter les eaux de ruissellement. Ensuite, les zones de terrain où le sol était à nu ont été recouvertes d’un paillis biodégradable visant à protéger le sol de l’érosion par l’eau et par le vent. Le paillis sert également à maintenir en place les semences d’herbacées indigènes épandues sur ces zones.

Pour la plantation d’arbustes, les espèces choisies sont des essences indigènes couramment utilisées pour la stabilisation de terrain car elles sont résistantes et poussent rapidement. Elles ont été plantées sur toutes les portions du talus identifiées précédemment où la strate arbustive était absente. Cela inclut les zones aménagées avec le paillis ainsi que les zones où il y avait déjà une végétation herbacées en place.

Les arbustes à planter

Les arbustes à planter © OBV Duplessis

20210607_161529

Plantation en cours dans une zone protégée par le paillis © OBV Duplessis

20210707_091729

Plantation en cours dans une zone où les plantes herbacées sont déjà bien installées © OBV Duplessis

previous arrow
next arrow
Préservation des aménagements

Les activités autour de l’aménagement ont un effet direct sur l’implantation des végétaux et la stabilité du terrain. Soucieuse d’assurer la pérennité de l’ouvrage et d’améliorer ses pratiques, la Ville de Sept-Îles s’est engagée à diminuer l’impact de ses activités sur le talus. Des roches de grande taille ont été disposées parallèlement à la crête du talus de façon à créer une barrière physique pour y limiter les dérangements. Le document Plan de protection de l’aménagement, préparé par l’OBV Duplessis dans le cadre de ce projet, pourra servir de référence en matière de bonnes pratiques à adopter.

Résultats

Lors des travaux sur le talus de la rivière du Poste, 2 885 végétaux ont été plantés sur 2 000 m² de terrain, dont 750 m² de sol à nu qui a été recouvert de paillis anti-érosion et ensemencé. De plus, avec le détournement des eaux de ruissellement, la mise en place de 200 m de barrière de roche et la diminution des activités en crête de talus, l’érosion et la pression exercée sur la pente ont été diminuées. Ces aménagements protègent ainsi la berge, la rivière du Poste ainsi que les habitats dulcicoles qu’elle alimente.

Le suivi de l’aménagement

Les travaux dans le talus ont eu lieu à l’été 2021, mais la Ville de Sept-Îles et l’OBV Duplessis continuent de travailler ensemble pour assurer la pérennité de l’aménagement et protéger la qualité de l’eau de la rivière Du Poste. L’OBV Duplessis poursuit le suivi de l’implantation des végétaux et accompagne la Ville de Sept-Îles dans l’adaptation de ses pratiques. Cette dernière reste à l’affut des changement dans la cour, particulièrement au niveau de l’érosion.