Suivi de la montaison de l’anguille d’Amérique dans la passe migratoire du barrage de la rivière Hall

En bref

Années d’exécution
2023, 2022
Type de projet
Acquisition de connaissances
Territoire ciblé
Sept-Rivières
Statut du projet
Récurrent

Liens avec le Plan directeur de l’eau

Enjeux abordés
Écosystèmes
Problématiques abordées
L'altération ou perte d'habitats fauniques

Contexte

L’anguille d’Amérique a reçu le statut d’espèce menacée par le comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) en 2012. Sur la Côte-Nord, l’espèce est encore présente dans plusieurs cours d’eau, mais sa densité est très variable et les données disponibles sur l’espèce sont sporadiques.

Afin de contribuer au rétablissement global de l’anguille d’Amérique, l’OBV Duplessis a mis en œuvre un projet d’aménagement de passe migratoire à anguilles sur le barrage de la rivière Hall, situé à Sept-Îles, à l’automne 2021.

À la suite de la mise en place de la structure, l’OBV Duplessis a développé un projet de suivi de la montaison de l’anguille d’Amérique.

Objectifs

Le projet vise à établir un décompte de la montaison des anguilles dans la passe migratoire de la rivière Hall. Les objectifs sous-jacents à la réalisation du décompte des anguilles sont de :

  • Valider l’efficacité de la passe migratoire afin de servir de modèle pour d’autres rivières de la région
  • Établir un suivi à plus long terme afin que la rivière Hall devienne la première rivière témoin pour évaluer l’état des populations d’anguilles d’Amérique sur le territoire de Duplessis.

Activités

Le suivi de la montaison des anguilles dans la passe migratoire du barrage de la rivière Hall a lieu durant la période de montaisons des anguilles, plus spécifiquement durant les mois de juillet et d’août pour couvrir le pic de montaison. La cage est installée contre le mur du barrage et immergée à 80 %. Un filet amovible est placé à l’intérieur de la cage pour recueillir les anguilles et faciliter leur sortie du piège.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Résultats

En 2022 :

  • 1 395 anguilles ont été dénombrées dans la passe migratoire
  • 705 anguilles sur 1 395 ont été mesurées : le plus petit individu observé mesurait 10,6 cm et le plus grand mesurait 48,2 cm
  • Sur les 705 anguilles mesurées, 1,13 % (8) d’entre elles étaient de 12 cm ou moins (anguillettes) et 98,87 % (697) étaient de plus de 12 cm (anguilles jaunes).

Le projet de suivi de montaison des anguilles en 2022 a pu se réaliser grâce aux contributions financières de la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire et de la fondation Héritage Faune.

En 2023 :

Suivi en cours

De plus amples informations sur l’anguille d’Amérique, notamment sur son étonnant cycle de vie et son alimentation, peuvent être retrouvées sur les sites web du Ministère des Pêches et Océans ainsi que de la Fédération Canadienne de la Faune.